1915-06-18-DE-002
Deutsch :: de
Home: www.armenocide.net
Link: http://www.armenocide.net/armenocide/armgende.nsf/$$AllDocs/1915-06-18-DE-002
Quelle: DE/PA-AA/R14086
Zentraljournal: 1915-A-19280
Botschaftsjournal: A53a/1915/3713
Erste Internetveröffentlichung: 2000 März
Edition: Genozid 1915/16
Telegramm-Abgang: 06/18/1915 11:15 AM
Telegramm-Ankunft: 06/19/1915 09:00 AM
Laufende Botschafts/Konsulats-Nummer: Nr. 1181
Zustand: A
Letzte Änderung: 03/23/2012


Der Unterstaatssekretär des Auswärtigen Amts (Zimmermann) an den Botschafter in Konstantinopel (Wangenheim)

Erlaß



Nr. 1181

Berlin, den 18. Juni 1915

Deutscharmenische Gesellschaft erhielt Nachricht daß 20 Hentschakisten hingerichtet und gleiches Schicksal den nach Angora verbannten dort vor Kriegsgericht gestellten Daschnakisten droht darunter angesehensten Führern der loyalen Armenier wie Aknuni Zarterian. Falls Nachricht zutreffend, ist zu befürchten dass bisher loyale Armenier ins Entente Lager getrieben werden und Empörung sich in Attentaten und Putschen gegen dortige Machthaber Luft macht. Anheimstelle die Pforte dringend vor übereilten Schritten zu warnen und vorläufigen Aufschub etwaiger Todesurteile gegen Daschnakistenführer zu befürworten. Drahtbericht.

Z[immermann]

[Notiz Mordtmann 19. 6.]


Ich habe heute Djanbulad bej, dem Vertrauensmann von Talaat bej die in vorstehendem Tel. enthaltenen Erwägungen mit der Bitte mitgeteilt, sie an den Minister (der nicht anwesend war) weiterzugeben. Ich bezeichnete sie als "unsere" Erwägungen, im Anschluß an die neulich hier stattgefundenen Hinrichtungen, die als abschreckendes Beispiel genügten. M.u.E. genügt meine heutige Demarche nicht, um ihren Zweck zu erreichen.


Anlage

[Memorandum 21. 6.]


L'Ambassade d'Allemagne vient d'être informée que les Arméniens d'Erzéroum qui devaient être déportés à Kharpout par voie d'Erzindjan ont été en route assaillis par des bandes de Curdes et de marodeurs qui égorgèrent les hommes et les enfants et enlévèrent les femmes.

Prêsqu'en même temps les Arméniens expulsés de Diarbékir et qui étaient dirigés sur Mossul ont disparu en route; les radeaux sur lesquels on les avait embarqués sont arrivés vides à Mossul et les eaux de l'Euphrate charriaient pendant quelques jours les cadavres mutilés des massacrés.

Des massacres partiels ont eu lieu dans le district de Khissiz.

Ces événements sont regrettables sous tous les rapports.

Il est à prévoir que les puissances ennemies en profiteront pour fomenter l'agitation parmi les Arméniens; et les nouvelles qu'on en répondra à l'étranger ne manqueront pas de provoquer l'indignation générales dans les pays neutres, surtout dans les États Unis dont les représentants s'intéressent depuis quelque temps au sort des Arméniens en Turquie.

A part cela, il est à craindre qu'à la suite de ces massacres qui coïncident avec l'exécution d'une vingtaine d'Arméniens dans la capitale, la population Arménienne ne se livre à des actes de désespoir en se soulevant ouvertement contre le Gouvernement et en attentant à la vie de ceux qui se trouvent à la tête du gouvernement et qu'elle accuse d'être les promoteurs de ces persécutions.

Le gouvernement d'Allemagne croît de son devoir comme puissance amie et alliée de la Turquie d'attirer l'attention de la Sublime Porte sur cette situation et sur les conséquences qui en pourraient résulter au détriment de leurs intérêts communs, tant pendant la guerre actuelle qu'après, lors de la conclusion de la paix.

L'ambassade pense qu'il serait d'urgence de donner des ordres péremptoires aux autorités provinciales d'empêcher par tous les moyens le retour de pareils incidents; elle pense également qu'ils serait prudent de surseoir momentanément à l'exécution des arrêts de mort déjà rendus ou à rendre contre des Arméniens par les cours martiales de la capitale et dans les provinces, surtout à Diarbékir et à Adana.



Copyright © 1995-2018 Wolfgang & Sigrid Gust (Ed.): www.armenocide.net A Documentation of the Armenian Genocide in World War I. All rights reserved