1915-03-26-DE-011
Deutsch :: de
Home: www.armenocide.net
Link: http://www.armenocide.net/armenocide/armgende.nsf/$$AllDocs/1915-03-26-DE-011
Quelle: DE/PA-AA/R 20181
Zentraljournal: 1915-A-10849
Erste Internetveröffentlichung: 2012 April
Edition: Die deutsche Orient-Politik 1911.01-1915.05
Praesentatsdatum: 03/26/1915
Laufende Botschafts/Konsulats-Nummer: Nr. 20
Zustand: A
Letzte Änderung: 06/17/2017


Der Unterstaatssekretär im Auswärtigen Amt (Zimmermann) an den AA-Vertreter im Großen Hauptquartier (Treutler)

Erlaß



No. 20.

Berlin, den 26. März 1915.

Der türkische Botschafter hat mir mit der Bitte um Weitergabe an das Große Hauptquartier das anliegende Aide-Mémoire überreicht, worin die Notwendigkeit dargelegt wird, die Aktion gegen Serbien zu beschleunigen und inzwischen für Munitionsnachschub durch Luftschiffe Sorge zu tragen.

Ew. pp. darf ich erg. anheimstellen, die Aufzeichnung auch S.M. dem Kaiser und König zu unterbreiten.


[Zimmermann]
Anlage

Ambassade Impériale Ottomane.

Aide-Mémoire

Depuis plus d’un mois les Dardanelles résistent victorieusement aux assauts et aux efforts désespérés de nos adversaires communs. Jusqu’à présent le succès de la résistance prouve indubitablement que la défense pourra toujours garder sa supériorité si les moyens nécessaires lui sont fournis. Il serait puérile de décrire l’incalculable portée militaire et politique du désastre qu’occasionnerait une victoire des alliés et de compter tous les immenses avantages que notre victoire finale aux Dardanelles nous assurerait sous tous les rapports. Il n’est certes pas trop avancer si l’on dit que c’est de la défense des Dardanelles que dépendront les destinées de cette guerre.

Ce serait s’adonner à une très dangereuse illusion que de supposer que les alliés, las des pertes qu’ils ont subies là-bas, finiront par abandonner le parti. Cette clef des événements qu’ils cherchent à s’assurer aux Dardanelles est devenue également une question de prestige et d’amour propre pour eux, dont ils ne pourront plus se détourner.

Si donc les moyens de défense restent inépuisables, cela reviendra à dire que nos ennemis seraient capables d’y sacrifier sans résultat une grande partie de leur flotte et de perdre ainsi considérablement de leur puissance maritime. Aucun sacrifice ne devrait donc nous paraître trop grande pour obtenir le résultat.

La Roumanie continue toujours à barrer le passage à nos canons et munitions, malgré tout ce qu’on a pu essayer pour triompher de cette résistance. Pour rétablir les communications on ne peut guère voir, dans les circonstances actuelles, une autre solution que celle d’entrer le plus tôt possible en campagne contre la Serbie. Outre le résultat immédiat qu’une telle mesure ne manquerait de produire, elle pourrait être de nature à exercer une pression et une influence contre la Roumanie qui pourrait fort bien s’accommoder à laisser passer nos wagons. Si cette expédition peut se faire à temps et que nos succès continuent aux Dardanelles, il n’est pas improbable que la Bulgarie prenne également une part active aux événements et nous facilite la tâche.

Tout en accélérant les préparatifs nécessaires pour marcher contre la Serbie, il sera également indispensable de chercher les moyens d’envoyer des munitions aux Dardanelles par les Zepplins.

Berlin, le 25 Mars 1915.



Copyright © 1995-2015 Wolfgang & Sigrid Gust (Ed.): www.armenocide.net A Documentation of the Armenian Genocide in World War I. All rights reserved